AIMTA Canada – Le gouvernement fédéral doit supporter le transport aérien maintenant !

Le gouvernement fédéral doit supporter le transport aérien maintenant !

Le gouvernement fédéral doit supporter le transport aérien maintenant !

Dans le discours du Trône de cette semaine, le gouvernement fédéral a annoncé qu’il offrirait un « soutien supplémentaire » aux industries qui ont été les plus durement touchées, y compris les voyages et le tourisme.

« La COVID-19 a dévasté nos membres et leurs familles, particulièrement dans l’industrie du transport. Nous avons besoin de plus que de parler de soutien. Nous avons besoin d’action, et nous en avons besoin maintenant. » C’était la réponse du coordonnateur du transport aérien de l’AIM, Keith Aiken.

Le gouvernement fédéral a également annoncé cette semaine un plan visant à aider les compagnies aériennes à relancer les liaisons entre les petits centres régionaux et les grandes villes. Les aéroports de certains centres régionaux ont été fermés au début de la pandémie de COVID-19, alors que les voyages diminuaient.

Le vice-président général de l’AIM, Stan Pickthall, a déclaré : « Nous nous réjouissons de tout soutien que le gouvernement fédéral peut fournir pour lancer notre industrie des transports. Les familles vivant dans les centres régionaux exigent et méritent un service. Le transport aérien est essentiel à la santé et au bien-être de ces communautés, et les membres de l’AIM qui travaillent dans ces aéroports doivent retourner au travail. »

L’AIM demande au gouvernement de fournir un programme d’aide complet aux industries du transport aérien et de l’aérospatiale au Canada afin de protéger les Canadiens des régions rurales et de sauver les industries qui font partie intégrante du moteur économique de notre pays. « Nous avons besoin que le gouvernement fédéral agisse maintenant pour sauver cette industrie et protéger des milliers de bons emplois! »

L’industrie canadienne du transport aérien a été dévastée par la COVID-19. Air Canada a déclaré une perte de 1,75 milliard de dollars au deuxième trimestre de 2020, avec une baisse de 95 % des revenus des passagers. La compagnie a transporté 480000 passagers contre 12,8 millions au cours de la même période en 2019 (baisse de 96 %). Au cours des derniers mois, Air Canada a mis à la retraite 30 p. 100 de sa flotte, qui perd 22 millions de dollars par jour.

« Et ce ne sont pas seulement les compagnies aériennes qui souffrent; les entreprises associées comme les aéroports, nos groupes de services aéroportuaires de l’AIM, la restauration, le ravitaillement, les hôtels, les agences de location de voitures et de nombreuses entreprises environnantes ont tous ressenti la douleur de cette pandémie. » Dit Aiken.

« L’AIM a fait du lobbying auprès de tous les ordres de gouvernement et auprès de tous les employeurs », a ajouté  Pickthall. « Nous avons exigé des améliorations aux programmes sociaux comme la SSUC et la PCU, et nous avons exhorté tous les employeurs à participer aux programmes qui profiteront le plus aux membres de l’AIM. Nous allons tourner la page sur cette pandémie et nous allons commencer par la reprise économique. Les employeurs – y compris les compagnies aériennes et les entreprises de services aéroportuaires – comptent sur le retour d’une main-d’œuvre en santé et qualifiée pour rebâtir leurs entreprises. »

L’AIM est le plus grand syndicat du transport aérien au Canada.

Contacter :

Keith Aiken, coordonnateur du transport aérien de l’AIM kaiken@iamaw.org

Frank Saptel, représentant des communications fsaptel@iamaw.org