AIMTA CANADA – Un obstacle de plus à la reprise du transport aérien

Un obstacle de plus à la reprise du transport aérien

L’annonce faite aujourd’hui par le premier ministre Justin Trudeau présente un autre obstacle à la lutte de l’AIM pour préserver l’industrie de l’aviation, où nos membres et des milliers d’autres travailleurs sont laissés pour compte sans soutien. Compte tenu de l’exigence d’une quarantaine obligatoire dans les hôtels, dont le coût est estimé à 2 000 $, le gouvernement a encore une fois relevé la barre des restrictions imposées à l’industrie du transport. Cela aura d’autres répercussions en aval sur les fournisseurs de services aérospatiaux et d’entretien.

Nous comprenons la nécessité de prendre des mesures pour protéger la santé publique, mais nous soulignons également l’impact dévastateur sur l’industrie, ce qui rend d’autant plus urgente la recherche d’un moyen de soutenir le transport aérien. Pourtant, il y a toujours un silence radio sur les mesures de soutien destinées aux dizaines de milliers de travailleurs de la classe moyenne qui comptent sur cette industrie pour nourrir leur famille.

L’AIM demande depuis près d’un an au gouvernement Trudeau de donner une aide sérieuse à ces travailleurs.

Pas plus tard qu’hier, nous avons lancé un appel urgent au Comité fédéral des transports, de l’infrastructure et des collectivités pour qu’il y ait un véritable soutien fédéral pour les travailleurs des transports et des aéroports déplacés et que ce soutien soit mis en œuvre immédiatement.

L’AIMTA s’est engagée à travailler avec tous les partenaires et, en fin de compte, nous demandons l’élaboration d’un plan d’action sectoriel avec des objectifs qui stimuleront et reconstruiront l’industrie.

L’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (AIMTA) est le principal syndicat du secteur aérospatial et de l’industrie du transport aérien. L’AIMTA représente plus de 55 000 membres au Canada, dont 22 000 travaillent dans les secteurs de l’aviation, de l’aérospatiale et du transport aérien. Nous représentons des membres d’Air Canada, de Sunwing, d’Air Transat, de Swissport, de British Airways, de Garda World, de G4S, de Menzies Aviation, d’AAS, d’ATS, de Sky Café et d’autres. Nos membres travaillent dans toute la chaîne de valeur de l’aviation et ont été directement touchés par les effets dévastateurs de la pandémie mondiale. Nous représentons également des travailleurs de la production de pièces d’aéronefs, de la révision et de la réparation d’aéronefs, des services de contrôle dans les aéroports du Canada, de la production de pièces d’automobiles, du secteur de l’hôtellerie, des additifs de peinture sur mesure, de la production de pompes industrielles, de la production de plastiques et de la menuiserie.

Télécharger (PDF, 405KB)

AIMTA CANADA – Le manque d’action dans le secteur de l’aviation, une «marque noire sous la surveillance des libéraux»

Le manque d’action dans le secteur de l’aviation, une «marque noire sous la surveillance des libéraux»

28 janvier 2021
Pour diffusion immédiate

Toronto (Ontario) – « Une année complète s’est écoulée depuis que la COVID-19 est devenue une réalité au Canada, et le gouvernement libéral est resté les bras croisés et a vu ce secteur sombrer davantage dans la crise. » Des mots forts du représentant d’action politique Derek Ferguson ont fait la manchette de la présentation de l’AIM au Comité fédéral des transports.

Aujourd’hui, encore une fois, l’AIM a demandé au gouvernement fédéral d’adopter de toute urgence un plan dont le secteur de l’aviation a grandement besoin. L’AIM à maintes fois a appelé à une action rapide et décisive, mais les appels sont tombés dans l’oreille d’un sourd.

Dans un mémoire présenté aujourd’hui au Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités, l’AIM a souligné les défis et les ravages que connaît le secteur de l’aviation.

« En tant que secteur le plus durement touché », a poursuivi  Ferguson, « le transport aérien devrait connaître une lente reprise, ainsi qu’un changement fondamental. Nous avons été d’ardents défenseurs du soutien à l’industrie et nous avons encouragé les employeurs à tirer parti de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC), tout en reconnaissant les lacunes des programmes de soutien à ce jour. Cependant, il devient évident que la SSUC à elle seule ne suffit pas comme intervention; le financement direct est essentiel. »

« Une reprise n’est pas prévue avant 2025, et les entreprises de ce secteur ne survivront pas en recueillant des fonds de façon indépendante. Sans une action rapide et une stratégie sectorielle robuste, plusieurs industries risquent d’être décimées. »

Partout au Canada, la capacité des passagers a diminué de plus de 90 %, 28 stations ont cessé leurs activités, ce qui a entraîné des pertes d’emplois et l’isolement des collectivités qui dépendent des services aériens pour leurs biens, services et fournitures médicales. « À quel point la situation doit-elle empirer avant que les libéraux ne réagissent; l’inaction est plus que décevante, elle est exaspérante », a déclaré Stan Pickthall, vice-président général de l’AIM Canada.

« Les libéraux du Canada sont loin derrière les autres pays lorsqu’il s’agit d’appuyer ce secteur crucial. Cessez d’hésiter et faites avancer les choses! Le Canada a observé un an seulement depuis l’entrée de la COVID-19 à la frontière, mais le gouvernement fédéral continue d’ignorer les travailleurs du transport aérien et le secteur en général! »

Dans le secteur du transport aérien, 10 000 membres de l’AIM sont actuellement mis à pied, mais il y en a beaucoup d’autres au Canada qui sont aux prises avec des difficultés économiques, sinon la pauvreté. Si on ne fait rien, cette crise touchera des générations de Canadiens. L’effet de la crise dans ce secteur aura des implications de grande portée qui prendront des années à se reconstruire.

L’AIM demande au gouvernement d’établir immédiatement un groupe de travail du Conseil sectoriel pour mettre en œuvre un programme qui aide à soutenir les compagnies aériennes, y compris les petits transporteurs aériens. Nous proposons également que le gouvernement maintienne un réseau aérien intérieur et régional, car un réseau aérien intérieur sain sera le pilier de la reprise dans ce secteur.

Sans une action rapide, ce secteur sera perdu. Pickthall envoie un message très clair au gouvernement libéral : « Monsieur Trudeau, la disparition de l’industrie d’aviation au Canada sera une tache noire sous votre administration! »

L’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (AIMTA) est le principal syndicat du secteur aérospatial et de l’industrie du transport aérien. L’AIMTA représente plus de 55 000 membres au Canada, dont 22 000 travaillent dans les secteurs de l’aviation, de l’aérospatiale et du transport aérien.

Lire le mémoire complet (PDF)

– 30 –

Pour plus d’informations
Derek Ferguson, représentant d’action politique de l’AIM dferguson@iamaw.org
Stan Pickthall, vice-président général canadien spickthall@iamaw.org
Frank Saptel, Communications fsaptel@iamaw.org

Télécharger (PDF, 519KB)

AIMTA Canada – Le Canada applaudit les gagnants du Concours 2020 : Prix pour bulletins d’information, sites Web et prix pour médias sociaux

Le Canada applaudit les gagnants du Concours 2020 : Prix pour bulletins d’information, sites Web et prix pour médias sociaux

Le Service des communications de l’AIM remet chaque année des prix aux districts et aux sections locales qui ont excellé dans leurs efforts pour tenir les membres de l’AIM informés. Malheureusement, avec l’annulation du congrès de la Grande loge de l’AIM l’année dernière, ces présentations, comme tant d’autres, ont été forcées dans une sphère virtuelle.

Les membres canadiens sont, à juste titre, très fiers de reconnaître les efforts des gagnants représentant le territoire canadien.

« Comme bon nombre d’entre vous le savent, j’ai passé plus d’une décennie à titre de communicateur et de rédacteur de bulletins au sein de mon propre district  à Vancouver. Le fait de voir le Canada si bien représenté dans ces prix est une grande reconnaissance pour notre territoire canadien. Vous faites la fierté de tous les membres canadiens de l’AIM! » a déclaré Stan Pickthall, vice-président général canadien de l’AIM. « Malgré la pandémie qui a affecté ce que nous faisons de tant de façons, vous vous êtes assurés que vos membres étaient bien informés. Nous vous en remercions du fond du cœur. »

Frédéric Labelle, président, section locale 869 de l’AIM
« À titre de président de la section locale 869, je suis honoré de recevoir ces deux prix. J’ai la chance d’avoir une équipe incroyable qui travaille jour et nuit pour tenir ces moyens de communication à jour régulièrement. Hrvoje et Benoit ont appris à utiliser la technologie et les plateformes de médias sociaux d’aujourd’hui afin de rejoindre le plus grand nombre de membres possible et, cette année, avec la situation liée à la COVID-19, elle s’est révélée encore plus utile. Je suis très fier de toute notre équipe pour ce que nous accomplissons dans l’ensemble. Restons UNIS PLUS QUE JAMAIS. »

Fred Hospes, président-général directeur du district 140 de l’AIM
« Le district de transport 140 est honoré d’avoir reçu ce prix. Émettre des communications en français et en anglais en temps opportun peut être difficile.  Confrère John Vincent a fait preuve d’une grande diligence en s’assurant que nos communications sont affichées et diffusées dans de multiples médias sociaux dans les deux langues officielles. »

Pierre Grenier, Agent d’affaires directeur, District 11 de l’AIM
« Les communications sont cruciales pour les petites et les grandes équipes. C’est particulièrement important lorsque nous avons des membres dispersés dans les villes ou dans toute la province. Dans le cadre de cette pandémie, la section locale 869 a veillé à ce que les membres soient au courant de tout ce qui se passe, surtout qu’ils continuent de négocier avec l’employeur. Nous sommes fiers de leur travail et fiers qu’ils fassent partie de notre district.  »

Rick Singh, Président, section locale 16 de l’AIM
« Nous avons un grand nombre de membres qui couvrent l’aéroport de Vancouver 24 heures par jour. Les communications ne fonctionnent pas seulement pour un quart de huit heures. Notre section locale a besoin de communications constantes et cohérentes pour pouvoir parler à tous ses membres. Jon Vincent travaille fort pour leur transmettre de l’information et nous leur en sommes tous très reconnaissants. »

Voir ce lien vers les prix et un résumé des prix pour le Canada :
https://contest.goiam.org/newsletter-website/2019-newsletter-and-website-awards/

MÉDIAS SOCIAUX – District 140
Deuxième place : District 140 – Twitter.com/140District
Éditeur : John Vincent
Tirer parti de multiples médias pour faire passer le message. Met en évidence les problèmes critiques en français et en anglais.

MÉDIAS SOCIAUX – Section locale 869
Troisième place : Section locale 869 – Twitter.com/aimta869 Facebook.com/aimta869
Éditeur : Hrvoje Golek
Utilise tous les outils pour atteindre les membres et a une présence distincte. Bilingue.

SITE WEB – MEILLEURE MISE EN PAGE ET CONCEPTION – Section locale 869
Troisième place : Section locale 869 – aimta869.ca
Éditeur : Benoit Blanchette
Excellente navigation, aménagement facile à aborder et bilingue.

SITE WEB – EXCELLENCE GÉNÉRALE – Section locale 16
Mention d’honneur 1 : Loge locale 16 – iamaw16.ca
Éditeur : John Vincent
Un excellent site global qui fournit des informations rapidement.